PontDuGarrit

PontDuGarrit

  Bienvenue sur le blog de l'association du Pont Du Garrit 

Pont du Garrit Cyril Caballero.jpg
 

  

 L'association du « Pont du Garrit » (en occitan Pont del Garric : du chêne), créée le 25 avril 2012, œuvre pour la préservation et l'animation du Pont du Garrit, patrimoine de la fin du 19ème siècle, qui enjambe la rivière Dordogne entre les communes de Berbiguières et de Saint Cyprien, ainsi que son environnement.

 Son président est Mr Jean Bonnefon et son vice-président Mr Ronald Knoth.

Le siège social est à la Mairie de Berbiguières, Le Bourg, 24220.

e-mail: pontdugarrit@gmail.com 

Facebook: Pont du Garrit

 

PDG 1914.jpg PDG 2014.jpg

100 ans séparent ces deux photos : mars 1914 / avril 2014 

 

Actualité

 

Le point sur le Pont du Garrit au printemps 2021

 

Ce vendredi 07 mai 2021, Jean Bonnefon, Président de l’Association du Pont du Garrit, a fait un point avec les services du Conseil départemental de la Dordogne sur la situation  du pont au début du mois de mai 2021.

Sébastien de Mazerat, directeur général adjoint des services du département nous a indiqué les points suivants :

Le Conseil départemental confirme son attachement et son intérêt pour le Pont du Garrit aussi bien comme élément du patrimoine que comme partie intégrante du sentier de randonnée de la « boucle du Pont du Garrit ». Il a ainsi mandaté le bureau d’études SETEC, spécialisé dans les ouvrages d’art, pour qu’il étudie les conditions techniques permettant de rouvrir le pont aux piétons et aux cyclistes.

Par ailleurs le Département a voté au budget primitif 2021 une première provision pour financer ces futurs travaux complexes au vu des désordres à reprendre. Les premières conclusions des études conduisent à une démolition des trottoirs actuels, en porte-à-faux au-dessus de la Dordogne et présentant de nombreuses pathologies et points sensibles au niveau de la sécurité. De nouveaux garde-corps de part et d’autre de la chaussée seraient alors mis en place et la bande de roulement pourrait être reprise avec une amélioration de l’étanchéité du tablier. Les premiers retours ont cependant fait apparaitre une somme inadaptée pour les installations de chantier par rapport aux attentes de la collectivité. Le Département a donc demandé au bureau d’études Setec d’optimiser le poste « échafaudage » (poste important au vu des contraintes techniques et de la portance limitée des voutains du pont) en recherchant une solution permettant d’investir davantage de crédits dans les travaux de réparation à proprement parler. Cette optimisation est en cours de finalisation.

Le complément de financement, les démarches administratives, puis la consultation des entreprises pour la réalisation des travaux permettront vraisemblablement une réouverture à la circulation pour les modes doux avant l’été 2022.

Ces blogs de Actualités locales pourraient vous intéresser